DANGER

AVALANCHE

Vous êtes témoin d'une avalanche, suivez des yeux les personnes autour de vous prises dans l'avalanche. Essayez de mémoriser le maximum de repères permettant de les localiser après l'avalanche. Ces points feront gagner un temps précieux aux secours.

Prévenez immédiatement les secours, chaque minute compte. Dans le cas où vous êtes assez nombreux, envoyez une équipe de deux pour déclencher l'alerte et prévenir les secours.

Si vous êtes équipé d'un dispositif de victime d'avalanche (Indispensable à la montagne) pensez à le basculer du mode "émission" en mode "réception". Tenez vous prêt à le basculer en "émission" si vous étiez victime d'une deuxième avalanche.

Si la pente est abrupte, placez un guetteur en hauteur muni d'un sifflet qui lancera l'alerte en cas de deuxième avalanche. En effet, Les rescapés qui vont faire la recherche avec leur ARVA ne sont plus protégés par leur appareil, et il faut pouvoir leur faire évacuer le lieu rapidement.

Si les victimes ne sont pas équipées d'un DVA, lancez sans tarder les recherches par sondage de fortune. Ces recherches doivent se faire en toute sécurité.

Vous êtes victime d'une avalanche qui se déclenche sous vos pieds.  Essayez toujours de fuir latéralement, sans vouloir gagner de vitesse l'avalanche. La fuite dans l'axe n'est jamais la meilleure solution. .

Essayez de vous débarrasser des objets qui vont vous entraîner au fond de la neige tels que les bâtons, les skis et le sac. En effet, ces objets vont jouer le rôle d'«ancres flottantes», vous freinant par rapport à la masse de neige en mouvement qui peu à peu va vous recouvrir.

Essayez de ne pas inhaler de la neige. Protégez-vous les voies respiratoires en essayant de ne pas respirer (fermez la bouche, évitez de crier) ou en plaçant le creux du bras ou la main sur le visage. Vous n'avalerez pas de neige qui viendrait immédiatement fondre dans les alvéoles des poumons provoquant ainsi une «noyade».

Bien que vous ne soyez plus grand chose dans l'avalanche, battez-vous, essayez de «nager» à la surface de la neige. Ces mouvements de natation auront pour effet de vous maintenir à la surface de l'avalanche

Dans la mesure du possible, essayez de vous agripper dans les premiers instants à des obstacles. Profitez des arbustes, arbres, rochers qui normalement ne seront pas emportés.

FIN

D'AVALANCHE

A la fin de l'avalanche, poussez la neige pour augmenter le volume de votre prison en vous «détendant» (si vous êtes en position recroquevillée, cette opération est plus facile à faire). L'idéal est de pouvoir faire une poche d'air au niveau du visage afin de diminuer le risque d'asphyxie par manque d'air et d'augmenter ainsi vos chances de survie.

Ne cédez pas à la panique, gardez votre calme, respirez lentement afin d'économiser l'air, les secours sont prévenus et sont à votre recherche. Si vous avez un DVA (indispensable à la montagne), ils vous retrouveront rapidement.

N'oubliez pas de lancer l'alerte sur l'application FAST. En effectuant cette opération, vous allez donner le plus de renseignements possibles, géolocaliser la zone et permettre à la communauté de fasters sur place, de vous aider dans les recherches.

AVALANCHE EN COURS

TROUVEZ-MOI

En cas d'avalanche, vous devez prévenir les secours et lancer les recherches le plus rapidement possible.

Si vous êtes enseveli, gardez votre calme, économisez l'air.