Si en déplacement, vous commencez à tousser, à ressentir des difficultés respiratoires, à vous essouffler rapidement, vous êtes probablement victime d'un pic de pollution.

Les personnes les plus fragiles et les premières touchées vont être les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes ainsi que toutes les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires.

Evitez de sortir aux heures de pointe ainsi qu'aux heures les plus chaudes de la journée. Cela ne doit pas vous empêcher d'aérer votre domicile.

Pensez à limiter votre activité physique en extérieur et privilégiez les espaces verts comme les parcs ou les jardins aux heures les plus fraîches de la journée pour votre sport. Si vous avez un abonnement en salle de sport, c’est le moment de l’honorer et de vous défouler loin des grands axes routiers ou des rues encombrées. 

Si vous êtes victime de pollution chimique ou industrielle, vous devez quitter la zone en ne touchant à rien et prévenir sans délai les services de secours.

En cas de symptôme survenu avec l’épisode de pollution ou un contact polluant, fatigue inhabituelle, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations, prenez sans tarder conseil auprès de votre médecin.

N'oubliez pas de lancer l'alerte sur l'application FAST. En effectuant cette opération, vous allez donner le plus de renseignements possibles, géolocaliser le point de pollution et prévenir pour éviter la zone polluée.

POLLUTION EN COURS

PROTEGEZ VOUS

En cas de pollution, quelle que soit sa nature, c'est de quitter la zone si on le peut. Attention aux enfants et aux personnes fragiles.

Surveillez bien les symptômes que vous pourriez ressentir après un épisode de pollution.